Conférences – OurOcean - 2018

Rechercher les solutions à terre

Prétendre nettoyer l’océan des déchets qui y circulent est illusoire, compte tenu de l’ampleur de la tâche, de la diversité des déchets qui se confondent à toutes les échelles avec la vie marine. C’est aussi accepter de faire de l’océan notre immense station d’épuration, réceptacle de tous nos excès.
- A court terme en limitant les déchets qui échappent à un traitement et en réduisant l’utilisation d’objets en plastique à usage unique. C’est pourquoi l’Institut océanographique soutient dès l’origine la campagne de la Commission européenne et de l’UNEP « World Aquariums Against Plastic Litter ».

- A moyen terme en repensant notre modèle économique vers plus d’économie circulaire pour réduire l’utilisation de matière premières et d’énergie et réduire la production de déchets. C’est le sens de notre collaboration avec Ellen MacArthur, qui a reçu la GMAI le 12 octobre 2018, et sa fondation. Retour accueilRetour accueil