Aimer et Protéger les océans – Consommation durable

Poisson : l'appel à l'action

La fin d’année 2017 aura été marquée par la clôture des Etats Généraux de l’Alimentation et la 23ème conférence sur le climat à Bonn : deux évènements durant lesquels l’Océan méritait d’être, tant pour son rôle environnemental que nourricier, davantage au centre des débats et des décisions politiques. La Convention sur la Diversité Biologique met également la pêche en relation avec la biodiversité, à travers l’objectif 6 d’Aichi portant sur « l’intégration de la biodiversité dans le secteur de la pêche et de l’aquaculture » (COP 13, Cancun, 2016).
L’urgence de la situation ne nous autorise plus à attendre les prochains grands rendez-vous politiques et nous encourage à passer à l’action dès maintenant.

Au-delà des enjeux de mieux en mieux connus de la société civile, ce sont donc aujourd’hui les solutions et mesures concrètes pour la préservation de l’environnement marin que le Marine Stewardship Council (MSC), l’Aquaculture Stewardship Council (ASC), l’Institut océanographique et France Nature Environnement (FNE) souhaitent impulser en lançant un appel à l’action pour davantage MOBILISER, COMPRENDRE et SENSIBILISER.

ILS AGISSENT :

• En Octobre dernier, lors de la Conférence Our Ocean à Malte, 27 entreprises leaders du monde entier (parmi lesquelles Carrefour, IKEA, Aldi et Thai Union mais aussi les Organisations de Producteurs des pêcheries danoises et islandaises) se sont engagées à promouvoir l'offre, le commerce et la disponibilité en produits de la mer durables, traçables et certifiés.

• Afin d’impulser une relation plus durable à l’océan, la Principauté de Monaco a lancé en 2017, une ambitieuse campagne scientifique et de médiation à travers le monde, les Explorations de Monaco. Celles-ci associent le Gouvernement Princier, la Fondation Prince Albert II, le Centre Scientifique de Monaco, le Yacht Club de Monaco et l’Institut océanographique.

• Le Projet Medfish développé par le WWF et le MSC, lancé en 2016, a permis de cartographier et d’évaluer la durabilité de 14 pêcheries méditerranéennes en France et en Espagne, dans le but d’encourager des améliorations.

• Des programmes de certification et de labellisation crédibles pour une pêche durable (MSC) et pour une aquaculture responsable (ASC) permettent aux pêcheurs et producteurs de progresser et aux consommateurs de faire un choix conscient avec les labels facilement reconnaissables. En France et dans le monde, les acteurs de la filière des produits de la mer sont de plus en plus nombreux à s’améliorer et à s’engager.

• La Semaine de la Pêche Responsable en France qui se tiendra du 19 au 25 février 2018 vise à sensibiliser nos concitoyens à la préservation des Océans et la consommation responsable de produits de la mer. Organisée conjointement par le MSC et l’ASC en partenariat avec l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco, elle vise à éduquer et informer le consommateur de l’importance d’une pêche durable et d’une aquaculture responsable. Pêcheurs et éleveurs certifiés, enseignes de magasins et entreprises de produits de la mer, Chefs : ils sont nombreux à avoir répondu positivement à cet appel pour une sensibilisation en magasin, en restaurant ou encore sur la toile.

• Cette impulsion se poursuivra pour rassembler le plus largement possible, notamment à l’occasion de la Monaco Ocean Week du 8 au 14 avril prochains, en partenariat avec la Fondation Prince Albert II.

• France Nature Environnement (FNE), fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement, est la porte-parole d'un mouvement de 3500 associations présentes sur tout le territoire français. Nombre de ses membres associatifs siègent dans les instances de gouvernances liées à la mer et sont experts en matière de pêche. Leur combat est de s’assurer qu’elle soit durable et respectueuse de la biodiversité marine. FNE communique auprès du grand public sur les impacts de la pêche sur les mammifères marins et met en avant des pratiques de pêche plus durables pour la biodiversité marine et les acteurs économiques. FNE réfléchit également à la place de la pêche dans l’alimentation des français et travaille sur un projet « alimentation durable » pour l’année 2018.

VOUS AUSSI VOUS AGISSEZ Pour le poisson encore longtemps ?
Partagez vos initiatives en ligne avec le #DuBonPoisson et #SPR18plus d’informations

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil