Aimer et Protéger les océans – Méditerranée

Qu'est ce que la biodiversité?

Biodiversité (biodiversity) est un terme apparu au milieu des années 80 ; il connaît depuis une brillante carrière médiatique. Il est devenu un terme « à la mode », utilisé tant par les scientifiques que par les dirigeants politiques, les économistes et les citoyens.
Mais qu’entend-on par biodiversité ? Peut-on la mesurer ?
L’importance de ce mot coïncide avec la prise de conscience de l'extinction d'espèces à la fin du XXème siècle. Le « concept » paraît simple ; il n’en demeure pas moins très mal compris. 
 
Le concept de biodiversité
La définition retenue pour la « biodiversité » lors de la Convention sur la diversité biologique qui s'est tenue le 5 juin 1992, est formulée ainsi :
« La variabilité des organismes vivants de toute origine y compris, entre autres, les écosystèmes terrestres, marins et autres écosystèmes aquatiques et les complexes écologiques dont ils font partie ; cela comprend la diversité au sein des espèces et entre espèces ainsi que celle des écosystèmes. » 
(Article.2 de la Convention sur la diversité biologique, 1992)
 
Habituellement, les scientifiques, on pris l’habitude de distinguer 3 niveaux :
1. La diversité génétique. Elle est envisagée au travers de la variabilité des gènes au sein d’une même espèce ou d’une population. Elle est le plus souvent caractérisée par la différence génétique entre deux individus d’une même espèce ou sous-espèce. On parle alors de diversité « intra spécifique ».
2. La diversité spécifique. Elle correspond à la diversité des espèces. Elle est caractérisée par la différence entre espèces ou diversité « interspécifique ». 
3. La diversité écosystémique. Elle prend en compte la diversité des écosystèmes présents sur Terre. Par extension, elle différencie les interactions des populations naturelles et de leurs environnements physiques.
 
Qu’est-ce qu’un hotspot ?
Dans les années 1980, l'homme prend conscience de l'importance de la biodiversité. Il s’aperçoit de la diminution importante du nombre d’espèces sur Terre, et de l’impact des activités humaines dans ce processus. Pour y remédier, les scientifiques ont délimité des zones à la biodiversité remarquable afin de mieux les préserver.
En 1988, le concept de « hotspot » ou « point de chaud de biodiversité », est formulé par l’écologiste britannique Norman Myers. Pour être qualifiée de « hotspot », une région doit répondre à deux critères principaux :
- elle doit présenter un nombre élevé d'espèces endémiques,
- elle a déjà subi une importante destruction de son habitat d'origine.
En 1989, Conservation International (CI), une ONG de protection de la biodiversité, adopte ce concept. Il sera entériné à la conférence de Rio de Janeiro, Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement (Principe 7).
En 1990, Myers classe une grande partie du bassin méditerranéen en hotspot.
 
Journée de la biodiversité
Qu’est-ce que la biodiversité ?
Biodiversité (biodiversity) est un terme apparu au milieu des années 80 ; il connaît depuis une brillante carrière médiatique. Il est devenu un terme « à la mode », utilisé tant par les scientifiques que par les dirigeants politiques, les économistes et les citoyens. 
Mais qu’entend-on par biodiversité ? Peut-on la mesurer ? L’importance de ce mot coïncide avec la prise de conscience de l'extinction d'espèces à la fin du XXème siècle. Le « concept » paraît simple ; il n’en demeure pas moins très mal compris.

Connaître et protéger la biodiversité marine avec le Musée océanographique de Monaco

Comme l’algue, la sardine, la méduse ou le rorqual, l’Homme fait partie de la biodiversité.
 
La Terre entre dans une nouvelle crise d’extinction des êtres vivants, due en grande partie au développement des activités humaines : une espèce d’oiseau sur huit, une espèce de mammifère sur cinq, un quart des espèces marines… sont menacés de disparition.
Un développement économiquement viable doit être respectueux de la Nature ; il ne peut se faire au détriment de la biodiversité.
Retour accueilRetour accueil