Aimer et Protéger les océans – Méditerranée

Les engagements

L’Institut océanographique s’engage pour la Méditerranée et les océans
La défense de l'environnement prend une part croissante dans les médias et le débat politique. Elle figure en bonne place dans les arguments marketing. Toutefois, le public se donne au mieux «bonne conscience» par des éco-gestes, sans s’engager plus en avant dans des changements réels de comportement au quotidien. 
Par ailleurs, l’environnement, et notamment l’environnement marin, s’avère trop largement ignoré des nombreux décideurs politiques et économiques. La collaboration entre les divers partenaires nationaux et internationaux reste insuffisante.
Dans ce contexte, l’Institut océanographique entend bien tenir sa place.
 
La Fondation Prince Albert II de Monaco, partenaire historique
La Fondation Prince Albert II de Monaco œuvre pour la protection de l\'environnement et la promotion du développement durable à l\'échelle mondiale. La Fondation soutient les initiatives d\'organisations publiques et privées dans les domaines de la recherche, de l\'innovation technologique et des pratiques conscientes des enjeux sociaux. La Fondation finance des projets dans trois principales régions et concentrent ses actions sur trois domaines principaux.
 
1. Les missions de la Fondation
Établir des partenariats afin de mener à bien des projets et entreprendre des actions concrètes dans ses champs d\'actions prioritaires.
2. Trois zones d'actions prioritaires
Le Bassin Méditerranéen, de par la position géographique de la Principauté de Monaco.
Les Régions Polaires, en tant que témoins privilégiés de l\'évolution des changements climatiques. Les Pays les Moins Avancés qui sont fortement impactés par les effets des changements climatiques, la perte de la biodiversité et les menaces sur les ressources en eau comme, par exemple, les pays d'Afrique Sahélienne.
3. Trois domaines d'actions prioritaires
Limiter les effets des changements climatiques et promouvoir les énergies renouvelables. Préserver la biodiversité. Gérer les ressources en eau et lutter contre la désertification
site Internet : www.fpa2.com
 
Une mission, un engagement
Reprenant sa longue tradition, l’Institut océanographique se veut être un lieu d’information et de médiation, un relais d’opinions et un porte-parole.
«Connaître, aimer, protéger les océans» a toujours été sa vocation. L’enjeu est de maintenir cette action vivace au fil du temps et de l'évolution du monde.

Changer les comportements
Le savoir seul ne suffit plus face aux problèmes complexes auxquels les sociétés méditerranéennes sont confrontées. Pour l’Institut océanographique, les changements de comportement sont indispensables à la préservation des océans. À cet effet, il développe une politique éducative dynamique très largement fondée sur la prise de conscience, le dialogue et l’action.
Sensibiliser aux gestes citoyens est un premier pas. Que peut-on changer dans nos gestes quotidiens pour polluer moins, rejeter moins, protéger plus ? Il fait également s’interroger sur les conséquences de notre façon de consommer l’énergie, l’eau, les produits de la mer…
L’Institut souhaite contribuer à une urgente prise de conscience et à un bouleversement des habitudes. Rien n’est encore perdu, mais beaucoup reste à faire! La bataille se joue maintenant. Ces dernières décennies, de nombreuses initiatives ont été entreprises. Elles commencent à porter leurs fruits. L’Institut océanographique les encourage et les fait connaître au plus grand nombre. Ce dessein prioritaire en tête, il souhaite également porter à la connaissance des décideurs la volonté d’engagement des citoyens.
 
L'institut océanographique, Fondation Albert Ier Prince de Monaco
Depuis sa création, l'Institut océanographique, Fondation Albert Ier Prince de Monaco a pour but de faire découvrir au plus grand nombre l'océan et la science océanographique à travers une activité muséale, des cycles pédagogiques, des aquariums, des publications, des bibliothèques, des enseignements et des conférences de sensibilisation au grand public.
Fondation de droit privé, créée en 1906 par le prince Albert Ier et reconnue d'utilité publique, l’Institut chapeaute deux établissements, l'Institut océanographique à Paris et le Musée océanographique à Monaco.
Le positionnement de la Fondation est d’être un médiateur entre le monde scientifique, le public, la société civile, les décideurs politiques et économiques et les médias.
 
Un passé brillant
L'exploration du monde marin s’est largement développée sous l’impulsion du Prince Albert Ier de Monaco. 
« Alors j'ai voulu combler une lacune, en créant moi-même et en établissant à Paris un centre d'études océanographiques étroitement relié avec les laboratoires et collections du Musée océanographique de Monaco, où je réunis depuis vingt ans les résultats de mes travaux personnels et de ceux des éminents collaborateurs qui me sont venus de tous les pays d'Europe. »
C'est en ces termes que le prince Albert Ier évoque les raisons qui l'ont poussé à fonder les deux établissements (courrier de 1906 adressé au Ministre français de l'Instruction publique).
Depuis, l’extraordinaire richesse et l’extrême fragilité de certains écosystèmes et la manière dont les activités humaines les affectent ont été largement vulgarisées par le célèbre commandant Cousteau, ancien directeur du Musée océanographique de Monaco pendant 31 ans (de 1957 à 1988). 
Retour accueilRetour accueil