L'Institut et la science – Fiches Scientifiques

Fluides froids et marges continentales

Par Jean MASCLE - Directeur de recherche CNRS émérite, Observatoire océanologique de Villefranche, Villefranche-sur-Mer
Résultant d’interactions complexes entre eau de mer et activité des dorsales océanique et/ou de volcans sous-marins, l’hydrothermalisme marin est de nos jours un phénomène bien connu et bien étudié (voir les fiches « Fonctionnement d’un système hydrothermal et formation des minéralisations » par Y. Fouquet [8] et « Géochimie des sources hydrothermales » par N. Le Bris [9]). Sur les planchers océaniques, ce processus se manifeste souvent par de spectaculaires émissions de fluides chauds à très chauds (jusqu’à 400 °C), sous la forme de panaches gazeux (fumeurs noirs ou blancs), et souvent sous la forme de minéralisations ; il entraîne des environnements physiques et géochimiques très particuliers, qui peuvent eux-mêmes permettre l’installation d’écosystèmes spécifiques également très spectaculaires.
 
Mais il existe aussi en fond de mer, en particulier au sein des marges continentales, d’autres types de sorties de fluides, encore peu connues et vraisemblablement plus abondantes que celles issues de l’hydrothermalisme ! Il s’agit de sorties de fluides dits « froids » par opposition, un peu à tort, aux fluides hydrothermaux ; ces fluides peuvent en effet être émis, suivant leur profondeur d’origine, à des températures de plusieurs dizaines de degrés !

[...]

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1423477696.jpg zoomCliquez sur l'image pour agrandir
  • 1423477696 musee1423477696 musee
  • 1422623973 musee1422623973 musee