L'Institut et la science – Fiches Scientifiques

Les requins

Par Bernard Séret, IRD/Muséum national d’histoire naturelle, Paris
« Requin » : le mot fait encore peur ! Le terme est populaire : on qualifie souvent de « requin » une personne impitoyable en affaire ! Au-delà de l’image mythique du requin, la réalité est bien différente. Les résultats des recherches scientifiques de ces dernières décennies ont fait évoluer notre perception des requins : de nuisible, l’animal est devenu utile ! Un bon requin ne serait plus un requin mort ! Ce ne sont plus des monstres assoiffés de sang et de chair humaine, mais des créatures parfaitement adaptées à leur environnement et à leur fonction de prédateur. Malgré ces progrès dans leur connaissance, les requins restent encore des énigmes à bien des égards pour les biologistes.
 
L’évolution des requins
 
Les requins ont une longue histoire évolutive qui s’enracine à l’ère primaire, c’est-à-dire il y a 450 millions d’années (Dévonien). À cette période, les groupes de Vertébrés aquatiques étaient diversifiés (le Dévonien a été surnommé « l’âge des poissons »), avec parfois des formes étranges. Les requins tels que nous les connaissons actuellement, ont émergé de l’un de ces groupes. La filiation est encore hypothétique car les éléments fossiles qui permettent de retracer l’histoire évolutive des requins sont fragmentaires : du fait de la nature cartilagineuse de leur squelette, les requins se fossilisent mal, à l’exception de leurs dents minéralisées. Les lignées des genres actuels de requins sont « traçables » sur 150/200 millions d’années ; au-delà, les relations avec les groupes « primitifs » sont plus hypothétiques ! La lignée « requins » est une branche de l’arbre phylogénétique des poissons à squelette cartilagineux (classe des Chondrichtyens). L’arbre comprend deux autres branches : celle des raies qui sont considérées comme des requins aplatis adaptés à la vie sur le fond et qui forment avec les requins la sous-classe des Élasmobranches, et la lignée des chimères (sous-classe des Holocéphales) qui s’est séparée très tôt du tronc commun.

[...]

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1399037180.jpg zoomCliquez sur l'image pour agrandir
Dessin d’une nouvelle espèce de chimère Hydrolagus trolli de Nouvelle-Calédonie (dessin Ray Troll)
  • 1399037180 musee1399037180 musee