L'Institut et la science – Fiches Scientifiques

La cinématique des plaques

Par Nicolas Chamot-Rooke, Directeur-adjoint du laboratoire de Géologie de l'ENS CNRS UMR8538/École normale supérieure
La cinématique des plaques est l’étude des mouvements passés et actuels des plaques tectoniques qui constituent l’enveloppe la plus superficielle de la terre solide appelée lithosphère. Elle n’est que le prolongement quantitatif de la théorie de la tectonique des plaques, pressentie par Wegener (1880-1930), sous le nom de « dérive des continents », au début du siècle dernier, mais dont les concepts furent définitivement établis au milieu des années 1960.
 
Les concepts de base

L’enveloppe terrestre, ou lithosphère, est constituée d’un ensemble de calottes sphériques (abusivement appelées « plaques », voir figure 1), se déplaçant les unes par rapport aux autres. En première approximation, ces calottes sont rigides, et les déformations se font essentiellement à leurs frontières qui sont de trois types (figure 1) :
 
– des frontières divergentes, les rides médio-océaniques et les rifts continentaux ;
– des frontières convergentes, les grands fossés de subduction ;
– les frontières en coulissage, les grandes failles transformantes, qu’elles soient en domaine océanique ou en domaine continental.
 
C’est le long de ces grandes frontières que l’énergie élastique accumulée pendant plusieurs dizaines, voire centaines, d’années est relâchée brusquement sous la forme de tremblements de terre.

[...]

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1398168732.jpg zoomCliquez sur l'image pour agrandir
Eléments simplifiés de cinématique des plaques
  • 1398168732 musee1398168732 musee