L'Institut et la science – Fiches Scientifiques

Fonctionnement d’un système hydrothermal et formation des minéralisations

Par Yves Fouquet, Responsable du Laboratoire Géochimie et Métallogénie, Département Géosciences Marines, IFREMER-Brest
Les dorsales océaniques, lieu d’écartement des plaques et de formation de la nouvelle croûte océanique, sont le siège d’une intense activité tectonique, volcanique et hydrothermale. Pour fonctionner un système hydrothermal requiert plusieurs composantes : (1) un fluide, il s’agit ici de l’eau de mer, (2) un moteur, dont l’énergie provient dans ce cas d’une chambre magmatique sous-jacente contenant de la lave en fusion, (3) une « tuyauterie » matérialisée par les failles et les fissures générées par l’écartement des plaques.
 
L’eau de mer s’infiltre et percole à travers les zones perméables crées par les failles, les fissures (figure 1) et les roches fragmentées par l’écartement des plaques. Certaines fissures peuvent atteindre plusieurs mètres de large et des centaines de mètres, voire des kilomètres, de longueur. La chambre magmatique contenant de la lave en fusion à 1 200 °C se situe à seulement quelques kilomètres de profondeur sous la dorsale. Ainsi, l’eau qui s’infiltre se réchauffe de plusieurs centaines de degrés par kilomètre (voir schéma figure 2).

[...]

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1393238063.jpg zoomCliquez sur l'image pour agrandir
Figure 1. Fissures dans le basalte, générées par l’écartement des plaques sur les dorsales. (Crédit : IFREMER)
  • 1393238063 musee1393238063 musee