L'Institut et la science – Fiches Scientifiques

Géochimie des sources hydrothermales

Par Nadine Le Bris
Les sources « hydrothermales » sont des sorties de fluides sur les fonds marins, dont la température est supérieure à celle de l’eau environnante. Ces émissions témoignent de la circulation de l’eau de mer au travers des roches fracturées sous l’influence d’une source de chaleur. Si leur existence sur les flancs immergés de volcans est connue depuis toujours, ce sont les sources des grandes profondeurs océaniques qui mobilisent surtout les scientifiques. À la fin des années 1970, la découverte des « fumeurs noirs », dont s’échappent des fluides à des températures extrêmes pouvant atteindre 410 °C, a mis l’accent sur des phénomènes géochimiques et des écosystèmes jusqu’alors inconnus.

La plupart des champs hydrothermaux découverts à ce jour sont localisés sur des zones de remontées de magma, à la jonction de plaques tectoniques. L’activité hydrothermale s’y concentre sur des sites distants de quelques dizaines de mètres à quelques kilomètres, caractérisés par de multiples sorties de fluides. À ce jour plus de 200 champs hydrothermaux ont été inventoriés, sur les dorsales médio‐océaniques ou en arrière des arcs volcaniques près des zones de subduction, et ce jusqu’à 5 000 mètres de profondeur. L’inventaire est encore très largement incomplet, mais l’exploration des océans et de nombreuses mers du globe s’accélère grâce aux efforts d’un nombre croissant de pays aujourd’hui équipés de robots submersibles.

[...]

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1361184918.jpg zoomCliquez sur l'image pour agrandir
Fumeur noir sur la dorsale Est Pacifique à 2 600 mètres de fond - © PHARE2002 Ifremer
  • 1361184918 musee1361184918 musee
  • 1361184976 musee1361184976 musee