L'Institut et la science – Fiches Scientifiques

Données relatives aux transports maritimes

Signes d'instabilité du secteur des transports maritimes

Les transports maritimes internationaux assurent environ 90 % des échanges dans le monde et permettent le transport en vrac de matières premières ainsi que l’importation et l’exportation de produits alimentaires et manufacturés à des prix abordables. Ce secteur présente toutefois des signes d’instabilité. D’après les données diffusées par l’Organisation des Nations unies, si la flotte marchande mondiale apparaît en nette croissance, ceci tient essentiellement aux commandes de navires passées avant la crise financière. La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) fait valoir pour sa part, que le trafic maritime mondial a décru dans les années récentes, situation qui s’explique par le ralentissement de la croissance de la demande et par l’offre excédentaire de nouveaux navires.

Pour ce qui concerne plus particulièrement le transport de matières dangereuses, la Conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a récemment adopté des mesures visant à renforcer la coopération internationale dans les domaines de la sûreté nucléaire et radiologique et de la sûreté du transport des déchets. Toutefois, certains transporteurs et certains ports appliquent des politiques qui interdisent de fait le transport de matières radioactives même si celui-ci satisfait aux normes de sûreté de l’AIEA. En effet, des doutes subsistent quant à la viabilité de l’infrastructure de transport des matières radioactives sur certains continents et quant à la capacité de l’AIEA d’assurer l’exécution de ses programmes. L’Agence internationale fait valoir au regard de cette situation, qu’il importe avant tout de développer la communication notamment entre les pays expéditeurs et les Etats côtiers.
 
Josette Beer-Gabel
 

Retour accueilRetour accueil