Forum des métiers – Le Forum des métiers de la mer - Paris

Devenir océanographe

Les métiers de l'océanographie
Quelle est la différence en océanographie et océanologie : 
L'océanographie regroupe plusieurs disciplines : biologie, physique, chimie, géologie...elle concerne la connaissance et la compréhension théorique des processus et phénomènes. 
L'océanologie regroupe l'ensemble des activités humaines en rapport avec l'océanographie : prospection, exploitation, gestion des ressources...c'est plutôt la mise en pratique des connaissance théoriques appliquées aux réalités économiques et sociales.
 
Quelles sont les formations possibles ?
Après le bac, indépendamment des bac +2 aquaculture, il existe actuellement en France deux formations courtes de techniciens spécialisés dans l'océanographie.
 
Si vous choisissez l'université : commencer par une Licence (bac+3) de sciences (soit sciences de la matière, mathématiques et physique pour faire de l'océanographie physique, soit sciences de la nature et de la vie pour faire de l'océanographie biologique). Ce n'est généralement qu'à partir du master (bac+4) que commence la spécialisation en océanographie, de physique, de chimie-physique ou de biologie des populations et des écosystèmes ou sciences de l'environnement). Finir par un doctorat qui vous donnera le titre de Docteur es Sciences dans votre spécialité.
Les universités dispensant un enseignement en océanographie sont principalement : Brest, Caen, Aix-Marseille, La Rochelle, Paris 6, Perpignan, Toulon, Bordeaux, Lille 1.
Une autre voie est l'obtention d'un diplôme d'ingénieur agronome. Certaines écoles, comme l'Ecole nationale supérieure d'agronomie (ENSA) de Rennes, ont une spécialisation en aquaculture ou en halieutique. Alors que SEATECH (ancien ISITV à Toulon) a une spécialisation en ingénierie marine. 
 
Beaucoup de diplômes d'ingénieurs dits généraux ont une spécialisation en 5e année qui peut amener à exercer une profession en rapport avec la mer (télédétection, électronique, physique, chimie, génie de l'eau ou génie de l'environnement, agronomie ou vétérinaire). 
 
Qu'en est il des débouchés à court terme ?
Ils sont actuellement réduits. Si vous passez un doctorat (10% des étudiants en master) vous avez 10% de chance de trouver un emploi dans ce domaine. Les futurs biologistes peuvent faire plutôt de la biochimie, de la biologie moléculaire ou de la biologie cellulaire pour intégrer des entreprises qui travaillent dans le domaine de la mer (agro-alimentaire, cosmétologie, industries pharmaceutiques, traitement des eaux ou des pollutions, toxicologie). Le domaine des géosciences marines est actuellement assez bouché mis à part la prospection pétrolière en mer. L'hydrologie et l'hydrogéologie (recherche de l'eau douce) offrent un peu plus d'emplois. 
 
 En quoi consiste le travail d'un océanographe ?
Un océanographe passe peu de temps en mer dans le cadre de missions scientifiques (1 mois par an s'il a de la chance). Le reste du temps, soit il fait des expériences en laboratoire, soit il traite des données devant son ordinateur. Souvent les chercheurs spécialisés dans chaque discipline se regroupent pour travailler sur un programme de recherche commun. Chacun fait les expériences de sa spécialité puis les résultats sont interprétés en commun car souvent les phénomènes et les processus interagissent entre eux.

Instrumentation et méthodologie
Appareils de prélèvements : bouteilles de prélèvement, filets, dragues...
Appareils d'analyses : chromatographes, spectrophotomètres à absorption atomique ou de masse,….Les protocoles sont adaptés pour les échantillons d'eau salée.
Traitement de données : graphes, courbes, le plus souvent sont faits par ordinateurs.
Interprétation des données
Publication : le plus souvent un travail de recherche doit être sanctionné par une ou plusieurs publications dans des revues scientifiques de premier choix…
 
 Qualités requises
Etre spécialiste, tout en connaissant bien les généralités de l'océanographie/Posséder une très forte motivation/Avoir le goût de la recherche/Aptitudes à travailler en équipe/Anglais obligatoire.
 
 Salaires
Les salaires des océanographes qui travaillent dans les organismes de recherche publics suivent des grilles de salaires différentes selon les organismes : des meilleures grilles au moins bonnes (de 2300 à 1500 € brut/ mois) pour un débutant, IFREMER, CNRS, université, IRD...Les techniciens commencent à 1200-1400 €. Dans les entreprises privées, les salaires sont un peu plus élevés mais la sécurité de l'emploi est moindre. 

En savoir plus:

Jean-Pierre Gattuso : La science de l'espoir

Audrey Hasson observe les océans pour mieux les comprendre

Interviews d'océanographe

Des journées types de chercheurs, océanographes, directeurs de musées 

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1369325569.jpg zoomCliquez sur l'image pour agrandir
Devenir océanographe. Institut océanographique, 2008.
  • 1369325569 musee1369325569 musee
  • 1369325685 musee1369325685 musee
  • 1369325661 musee1369325661 musee
  • 1369325634 musee1369325634 musee
  • 1369325608 musee1369325608 musee
  • 1369325765 musee1369325765 musee