Éditions – Ouvrages de l'Institut océanographique

Autres productions

Guides pratiques de l'Institut océanographique:


Face à face avec les méduses, les connaître et s’en protéger
Robert Calcagno
 
Il existe plus de mille espèces de méduses. Elles sont de toutes les tailles : les plus petites sont invisibles à l’œil nu, les plus grosses peuvent atteindre six mètres de haut. Il est de moins en moins rare de les croiser l’été sur les plages, lors de nos moments de détente. Or, ces animaux ont une particularité extrêmement désagréable, leur contact est urticant : l’irritation douloureuse que l’on ressent après avoir touché une méduse est semblable à une piqûre d’ortie. Pourtant, les regarder danser dans un aquarium est un spectacle fascinant.
 
Institut océanographique, 2009
40 pages – Format 100 x 210 mm
ISBN : 978-2-903581-62-6

 
Face à face avec les algues de Méditerranée
Robert Calcagno
 
Si l’intoxication alimentaire due à la consommation de fruits de mer contaminés nous est relativement familière, force est de constater que depuis quelques années, d’autres désagréments s’exposent à la une de nos quotidiens : symptômes atypiques nuisances olfactives, dégradation de l’environnement…
 
Les algues sont à l’origine de tout cela. Pas toutes, bien sûr. On en connaît plus de 40 000, et il en reste beaucoup à découvrir. Elles colonisent jusqu’aux glaces de l’Antarctique. Les espèces toxiques et invasives représentent une proportion très faible de cet ensemble, mais les nuisances quelles occasionnent, justifient que l’on s’interroge.
 
Institut océanographique, 2010
40 pages – Format 100 x 210 mm
ISBN : 978-2-903581-81-7


Beaux livres Institut océanographique:

L'Étoile et la Belle Poule, les Goélettes de l'École navale
Jean-Yves Béquignon, André Rozen
 
Depuis plus de soixante ans, par tous les temps, l'Étoile et la Belle Poule hissent la toile et sillonnent les mers de Bretagne pour initier ceux qui ont choisi le métier de marin.
Goélettes de l'École navale, elles ont rejoint les Forces navales françaises libres pendant la Seconde guerre mondiale afin de poursuivre leur mission, gagnant ainsi le privilège d'arborer le pavillon de beaupré à la croix de Lorraine.
 
Dans tous les ports d'escale, en France et à l'étranger, seules ou en compagnie d'autres grands voiliers, elles suscitent, plus que jamais, curiosité et admiration.
C'est pour rendre hommage à ces sœurs jumelles que deux de leurs commandants ont décidé, à l'issue de leur expérience commune, d'unir leurs talents pour nous faire participer à la vie quotidienne du bord comme aux moments les plus intenses de la navigation.
Le capitaine de corvette Jean-Yves Béquignon est né en 1959. Amateur de voile depuis toujours, il a été officier au long cours dans la marine marchande avant d'intégrer la Marine nationale en 1986. Il a participé à la rédaction du cours de navigation des Glénans.
 
Le capitaine de corvette André Rozen est né en 1952 à Lesconil, au cœur du Pays bigouden. Peintre et illustrateur, il est l'auteur de nombreuses marines. Sa passion pour les bateaux traditionnels des côtes de Bretagne le conduit, en 1992, à mener à bien la restauration d'un canot à misaine de 1944.
 
Institut océanographique, 2000
130 pages – Format 210 x 270 mm
ISBN : 978-2268-07182-4

 
Tamaya, les épaves de Saint-Pierre
Michel Météry
 
Le 8 mai 1902, à 7h50, le port de Saint-Pierre, en Martinique, est dévasté par une nuée ardente produite par l'éruption de la montagne Pelée. Vingt-cinq mille personnes périssent en un instant et quelque deux cents bateaux sombrent dans les profondeurs de la rade.
 
Le monde est frappé de stupeur devant ce phénomène inconnu et l'Académie des sciences dépêche sur place une mission de savants. Parmi eux se trouve Maurice Rollet de l'Isle, ingénieur hydrographe, dont le journal, inédit, constitue l'un des témoignages les plus captivants de l'époque.
En février 1974, Michel Météry, pionner de la plongée en scaphandre autonome, découvre la première des épaves de la catastrophe.
Son histoire est celle de dix années de patientes et passionnantes investigations.
 
Les manifestations volcaniques dureront jusqu'à la fin des années vingt, mais dès 1916, les premiers artisans de l'improbable reconstruction s'affairent dans la ville. Et le 8 mai 2002, le Belem, le dernier des trois-mâts français, que la fortune avait voulu épargner, revient sur les lieux du drame qui aurait pu être aussi le sien.
 
À la fois beau livre, livre d'histoire et invitation à la découverte du monde sous-marin, Tamaya est un hommage à tous les marins disparus en ce jour fatidique ainsi qu'à Saint-Pierre, destination mythique pour les plongeurs du monde entier.
 
Préface d’Albert Falco
 
Institut océanographique, 2011
152 pages – Format 240 x 320 mm
ISBN : 978-2268-07183-1


Portfolio du centenaire du Musée océanographique

Réalisé pour célébrer le centenaire du Musée océanographique, inauguré le 29 mars 2010. 
 
Quinze tirages photographiques sur papier couché mat 350 grammes, exécutés à partir de plaques de verre et de tirages papier originaux offrent une vision singulière et émouvante des origines du « Temple de la mer », et en particulier de sa construction. Elles rendent hommage à ses bâtisseurs, ceux qui on contribué à son édification et ceux qui ont vécu son ouverture au public puis ses premières années.

Musée océanographique, 2010.
15 planches - Format 270 x 365 mm.
Retour accueilRetour accueil