Vous êtes ici > Accueil > Revue de presse des Océans > Biodiversité > Découverte d'une nouvelle population du poisson le plus rare au monde
Revue de presse des Océans S'inscrire à la Newsletter Le monde marin vous passionne ? Ne manquez plus rien sur son actualité, grâce à notre « Revue de presse des océans » ! Chaque lundi, recevez une sélection des meilleurs articles consacrés à la biodiversité, aux grands fonds ou encore aux espèces menacées. Une mine d’informations pour qui souhaite mieux connaître, aimer et protéger les océans.
  • Découverte d'une nouvelle population du poisson le plus rare au monde Date de parution : 13/03/2018 Source : Notre-Planete.info
    Une équipe de plongeurs vient de découvrir une nouvelle population de ce qui pourrait bien être le poisson le plus rare au monde. Son petit nom : le poisson rouge à main - Red Handfish (Thymichthys politus), un petit poisson marcheur dont la population connue, endémique de Tasmanie, ne dépasse pas 20 individus.
    Il a été découvert pour la première fois au XIXe siècle, près de Port Arthur puis quelques spécimens ont été trouvés au large de Bridport (Bass Strait) en 1950 et sur un petit récif de la Péninsule de Forestier dans les années 1980. Jusqu'alors, l'observation de la plus grande population connue de poisson rouge à main se limitait à moins de 10 individus à Primrose Sands Reef dans la baie Frederick Henry, durant les années 1990.
  • Starfish See Pretty Well in the Deep Ocean Date de parution : 07/02/2018 Source : The New York Times

    Look at a starfish in a tidal pool and you may think: ah, there’s one of those pretty, multi-armed sea worms that crawl around and don’t do much. But look deeper and your views might change.

    Hundreds of feet below the ocean’s surface, some starfish make their own light. And they can look right back at you too, with a teeny eye on the tip of each bendy starfish arm.

  • Plancton marin : plus de la moitié des gènes découverts ont des fonctions inconnues Date de parution : 26/01/2018 Source : Notre-Planete.info
    Le plancton est composé d'organismes très différents dont les plus simples commencent à être connus génétiquement. En revanche, les organismes plus complexes, tels les algues ou les animaux microscopiques sont beaucoup moins connus, alors qu'ils représentent la grande majorité des espèces dans l'océan. Base de la chaîne alimentaire dans les océans, le plancton constitue le plus vaste écosystème de la planète, et assure le bon fonctionnement des cycles biogéochimiques essentiels pour la survie des organismes, y compris nous-mêmes. Composé de millions d'espèces différentes, la complexité du plancton représente un défi considérable pour la compréhension de ces flux de matière et d'énergie, dont dépend toute vie sur terre.
  • Biodiversité: des «hotspots» très inégalement protégés Date de parution : 29/06/2017 Source : Journal de l'environnement
    Sur les 36 points chauds de biodiversité, seuls 14 ont atteint l’objectif d’Aichi de 17% de zones terrestres protégées, révèle l’«Atlas de la fin du monde» mis en place par des chercheurs de l’université de Pennsylvanie. Quant au seul hotspot présent en Europe, à savoir le bassin méditerranéen, son taux de protection est de 19%.

  • Biodiversity loss from deep-sea mining will be unavoidable Date de parution : 26/06/2017 Source : Nature Geoscience
    Biodiversity losses from deep-sea mining are unavoidable and possibly irrevocable, an international team of 15 marine scientists, resource economists and legal scholars argue in a letter published today in the journal Nature Geoscience.
  • La vie marine frappée par une extinction méconnue il y a 2 millions d'années Date de parution : 26/06/2017 Source : Sciences et avenir
    Près d'un tiers de la faune marine aurait disparu il y a deux à trois millions d'années et les océans n'ont pas récupéré leur biodiversité antérieure depuis.

    Pour en savoir plus Nature Ecology & Evolution
  • Remmoa : une fenêtre ouverte sur la grande faune marine Date de parution : 15/06/2017 Source : LE MARIN
    Le lancement du deuxième cycle des campagnes de Recensement des mammifères marins et autre mégafaune pélagique par observation aérienne (Remmoa) est l’une des actions phare de l’Agence française pour la biodiversité pour 2017.

  • Protéger la biodiversité marine Date de parution : 08/06/2017 Source : Unesco
    Organisé par la représentation permanente brésilienne aux Nations Unies, l'événement a rassemblé des panelistes pour discuter du projet de Sanctuaire des baleines de l'Atlantique Sud (SBAS), parrainé par les gouvernements de
    l'Argentine, du Brésil, du Gabon, de l'Afrique du Sud et de l'Uruguay, avec le soutien des membres de la Commission baleinière internationale (CBI).
  • Escale aux Kerguelen, « hot spot » biologique Date de parution : 07/06/2017 Source : Le Monde
    A la fin de 2016, la mission Soclim a étudié les liens océan-climat dans les mers du Sud. Nouvel épisode de cette épopée (5/9) : l’exceptionnelle faune marine des Kerguelen.