Signature d’un partenariat sur les tortues marines à l’occasion d’une escale de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco en Polynésie française.

Accompagné par S.E. M. Bernard Fautrier, vice-président de la Fondation Prince Albert II et de M. Robert Calcagno, directeur général de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier prince de Monaco.
A l’occasion d’un déplacement dans le Pacifique, S.A.S le Prince Albert de Monaco a pu réaliser le 8 octobre une courte escale en Polynésie française. Il a été accueilli par M. Edouard Fritch, Président de la Polynésie française, ainsi que par M. Marc Tschiggfrey secrétaire général du Haut-Commissariat.

Un court entretien associant les ministres M. Teva Rohfritsch en charge de la mer, M. Heremoana Maamaatuaiahutapu en charge de l’environnement et M. Tearii Alpha en charge du domaine a permis de souligner les grands enjeux de la préservation du milieu marin en Polynésie française.

L’Institut océanographique, Fondation Albert Ier prince de Monaco et la Fondation Prince Albert II ont signé un accord de partenariat avec l’association Te mana o te moana (l’esprit de l’océan) présidée par le Dr. Cécile Gaspar.

Cet accord vise le renforcement du « réseau tortues » , afin de développer la connaissance des tortues marines présentes en Polynésie française et développer des actions de sensibilisation à la préservation de ces animaux, notamment à l’attention des jeunes (ateliers, jeux, livrets et outils de communication…), en s’appuyant notamment sur la culture polynésienne.

Cette coopération s’inscrit dans le cadre du programme d’action de l’Institut océanographique en faveur des tortues marines. Dr. Cécile Gaspar avait notamment participé au 2ème colloque national des tortues marines qui s’est tenu du 8 au 10 septembre à la Maison des Océans.

L’expérience polynésienne éclairera l’ensemble du programme, qui comprendra notamment un livre à paraître à l’automne 2016, un jeu de société à destination des familles début 2016, une série de conférences, et surtout l’aménagement en 2017 d’un centre de secours et de soins dédié aux tortues marines de Méditerranée au Musée océanographique de Monaco.

L’association Te mana o te moana gère notamment depuis 10 ans un centre de soins des tortues marines situé à Moorea, ainsi que depuis 2011 l’observatoire des tortues marines de Polynésie française. Vaste comme l’Europe, la Polynésie française joue avec ses cinq archipels un rôle essentiel pour les tortues de l’océan Pacifique, notamment les tortues vertes et les tortues imbriquées, ainsi que pour la biodiversité régionale.

L’Institut océanographique développe ses partenariats avec les autorités et les acteurs locaux de l’environnement marin : Centre de Recherches et Observatoire de l’Environnement, Agence des Aires Marines Protégées, PEW Charitable Trusts, et soutient les projets de création de vastes aires marines protégées dans les archipels des Marquises et des Australes. Retour accueilRetour accueil
1444817021 musee zoomCliquez sur l'image pour agrandir
M. Teva Rohfritsch, S.E. M. Bernard Fautrier, M. Heremoana Maamaatuaiahutapu, M. Edouard Fritch, Mme Cécile Gaspar, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, M. Marc Tschiggfrey , M. Robert Calcagno, M. Tearii Alpha. ©BR