Monaco Blue Initiative - 23-24 Juin 2013

La Monaco Blue Initiative a été lancée en 2010 à l'initiative de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et est co-organisée par la Fondation Prince Albert II de Monaco et l'Institut Océanographique, Fondation Albert 1er, Prince de Monaco.
Chaque année, ses membres se réunissent afin de débattre des défis mondiaux de la protection des océans.
De la liberté au pillage
Aujourd’hui, les océans subissent l’appétit de l’Homme, qui exige de plus en plus d’eux pour satisfaire des besoins croissants en ressources alimentaires ou énergétiques et qui pense que ces vastes ressources sont inépuisables.
 
De ces espaces, l’homme s’est emparé, souvent de façon désordonnée au motif qu’il s’agissait de d’espaces de liberté, il en a fait souvent des zones de non droit où le plus puissant ou le plus agressif a raison. Il pêchera donc toujours plus loin, plus profond, jusqu’aux confins polaires des océans et il exploitera toujours plus profond les réserves minérales, augmentant ainsi les risques de catastrophes écologiques.
 
Les grands prédateurs, victimes ou précurseurs ?
Thons rouges et requins sont un des symboles de ce que cette liberté des mers a pu entraîner comme pillage des ressources naturelles. Les technologies et capacités de pêche ont aujourd’hui atteint un tel niveau qu’elles peuvent rapidement, si l’on n’y prend garde, conduire à vider les océans. L’histoire récente a montré la difficulté et la lenteur pour réagir collectivement. Il a fallu être au bord du gouffre pour réagir.
 
Quelques signes d’amélioration sont aujourd’hui constatés pour ces espèces, qu’il convient d’analyser et de confirmer. Pour mesurer si notre réaction – tardive – s’avère enfin efficace et apprécier si nous sommes véritablement capables de prendre conscience des limites des océans et de nous organiser en conséquence. Il est urgent de diffuser les bonnes.
Car nous sommes toujours globalement au bord du gouffre. La pêche mondiale stagne alors que nous consommons toujours plus de produits de la mer. Nous glissons désormais vers les limites d’un monde fini. De nouvelles solutions sont donc à penser et à adopter.
 
Accepter les limites des océans
Repenser la pêche dans le contexte d’une ressource limitée à gérer durablement dans un environnement fragile, qu’il faut comprendre et préserver, dans l’intérêt des océans et de ceux qui en vivent. Au-delà il faut développer l’aquaculture sur les bases solides de la durabilité en limitant les impacts sur le milieu naturel.
 
C’est en fait toute notre relation à la mer qu’il faut revoir. Les océans ne sont pas inépuisables. Ils ne peuvent pas tout supporter. S’ils peuvent continuer longtemps à nous rendre de nombreux services, essentiels, c’est sous réserve que nous mettions leur préservation au cœur de notre stratégie et de notre action. 
 
La préservation au cœur de l’action

La création d’Aires Marines Protégées, comme projets de développement durable en mer partagés par l’ensemble des acteurs, peut et doit être au centre de cette nouvelle relation collective à l’environnement marin.
Différentes annonces importantes ces dernières années vont dans le bon sens tels que l’engagement d’atteindre un quota d’AMP, mais derrière les chiffres, il faut aujourd’hui s’assurer des effets concrets sur le terrain et développer le lien entre mesures de protection et gestion des activités marines, deux approches complémentaires qui trop souvent encore s’ignorent.
 
 Pour que la liberté d’user et d’abuser de la mer cède enfin la place à une vision de long terme, équilibrée, dans laquelle nous profitons des ressources et des bienfaits des océans sans dilapider ce capital naturel essentiel.
 
Telle est la nouvelle pratique des océans que la Monaco Blue Initiative s’attachera à approfondir le 24 juin prochain à Monaco lors de sa 4ème édition. Une soixantaine de décideurs politiques, de grands entrepreneurs et d’experts seront réunis autour de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco pour consolider les bases de notre avenir marin.

En savoir plus sur le regard de l'Institut

Pour plus d'informations, visitez le site www.monacoblueinitiative.org

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1372839818 musee zoomCliquez sur l'image pour agrandir
S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco au Musée océanographique - Monaco Blue Initiative 2013 - © M. Dagnino