Les réserves marines XXL et la création du Parc marin de l’Île de Pâques.

À découvrir depuis le 17 novembre 2015 à la Maison des Océans - 195 rue St Jacques 75005 Paris

Le 22 octobre dernier, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a visité l’exposition « Réserves Marines XXL, l’exemple de l’Île de Pâques » au Musée océanographique. L'exposition itinérante est aujourdh'ui à la maison des océans.

The Pew Charitable Trusts, organisation non-gouvernementale fondée en 1948, présente une exposition sur les très grandes réserves marines, illustrée notamment par le projet pour l’île de Pâques.

Le 6 octobre, la présidente chilienne Mme Michelle Bachelet a annoncé en ouverture de la conférence internationale « Nuestro Oceano » à Valparaiso, la création d’un vaste parc marin de plus de 630 000km2 autour de l’Île de Pâques et de l’archipel de Sala y Gomez. 

Au cours de la conférence Nuestro Oceano, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a rappelé Son attachement au développement des aires marines protégées : "Les Aires Marines Protégées incarnent aujourd’hui la seule solution pérenne, viable pour tous, écologiquement responsable et financièrement pertinente. 

C’est pourquoi il faut les développer, et le faire vite, avant qu’il ne soit trop tard. Il nous faut trouver les moyens d’aller bien au-delà de l’objectif des 10% fixés à Aichi – alors même que cet objectif, en l’état actuel, paraît difficile à atteindre".

A l’issue de la conférence, S.A.S. le Prince Albert II S’est rendu en visite à l’Île de Pâques pour rencontrer les représentants Rapa Nui porteurs du projet de parc marin. 

A cette occasion, l’exposition proposée à la maison des océans présente les bénéfices spécifiques des très grandes réserves marines pour l’environnement marin. 

Le projet de parc marin de l’Ile de Pâques sert d’exemple concret, alors que sont aussi abordés les projets soutenus par The Pew Charitable Trust en Nouvelle Calédonie et en Polynésie française. La culture des Rapa Nui, ainsi que l’économie de l’île, sont largement tournés vers la mer et la réserve marine servira à protéger ce patrimoine des atteintes telles que surpêche ou pollution. 

Symbole de cette culture de la mer, l’exposition présente des parures en coquillages confectionnées par des femmes Rapa Nui. 

L’exposition est présentée à la Maison des Océans où la branche française de « Pew Charitable Trust » est installée depuis septembre 2013, dans le cadre de l’ « essaim » maritime mis en place par l’Institut océanographique.

Retour accueilRetour accueil
1444921591 musee zoomCliquez sur l'image pour agrandir
  • 1444921591 musee1444921591 musee
  • 1444921550 musee1444921550 musee
  • 1445877362 musee1445877362 musee