IMPAC3 - Message ministériel d'Ajaccio pour la préservation du milieu marin

Le congrès international sur les aires marines protégées qui s'est tenu à Marseille du 21 au 25 octobre, s’est prolongé par une réunion ministérielle à Ajaccio. Une vingtaine de pays ont lancé à cette occasion un appel urgent pour la préservation de la biodiversité marine et le développement accéléré d’Aires Marines Protégées jusqu’en haute mer.
Le samedi 26 octobre, 19 ministres de nations représentant tous les océans se sont réunis autour de M. Philippe Martin, Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie à Ajaccio.
 
La Conférence ministérielle, en présence de nombreux représentants gouvernementaux, d’organisations internationales et d’organisations non gouvernementales, s’est approprié les recommandations formulées lors des cinq jours de congrès à Marseille (1 500 participants de prés de 90 pays).
 
Pour relever le défi réaffirmé de couvrir 10% des océans d’Aires Marines Protégées d’ici 2020 (objectif 11 d’Aichi) contre 3% aujourd’hui, la Conférence ministérielle a retenu deux axes prioritaires d’intervention :
 
Il convient tout d’abord d’engager les moyens nécessaires pour renforcer la dynamique existante de création d’Aires Marines Protégées dans les zones économiques exclusives et assurer leur bonne gestion dans la durée. 
 
L’ambition de créer un Fonds fiduciaire pour le financement durable des Aires Marines Protégées de Méditerranée, lancée par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco par le biais de la Fondation Prince Albert II et partagée par les gouvernements français et tunisien, a été saluée par différents participants dont Mme Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature et reprise dans le Message d’Ajaccio.
 
Le message ministériel d'Ajaccio souligne par ailleurs l’urgence de renforcer la préservation de la haute mer, qui couvre 64% des océans. Il appelle la communauté internationale à adopter avant la fin 2014 la décision de l'Assemblée générale des Nations Unies qui permettra de lancer la négociation d'un accord de mise en œuvre pour la conservation et la gestion durable de la diversité biologique marine dans les zones qui ne relèvent pas des juridictions nationales.

Retrouvez plus d'information:
Annonce sur le site d'IMPAC 3
Communiqué sur LeMonde

IMPAC 3

Documents à télécharger

Retour accueilRetour accueil
1382966011 musee zoomCliquez sur l'image pour agrandir