Atelier Aquaculture et Aires Marines Protégées - 24-25 juin

L'aquaculture a connu depuis plusieurs décennies une croissance très rapide et contribue aujourd’hui largement à l’alimentation d’une population humaine croissante.
Mais le modèle de développement intensif adopté jusqu’ici est aujourd’hui décrié tant pour les risques sanitaires qu’il induit que pour ses incidences sur l’environnement. D’autant qu’en mer, les élevages plus difficiles à confiner et les effets diffuent aisément. Evasion d’espèces exotiques, propagation d’épidémies, pollutions dues aux excès d’aliments, médicaments ou excréments, ont marqué le développement rapide et insuffisamment contrôlé de l’aquaculture à travers le monde avec des incidences majeures sur les écosystèmes.
 
Pourtant, l’aquaculture est certainement l’une des activités qui dépendent le plus de la qualité du milieu marin.
 
C’est pour interroger ce paradoxe et tâcher de réconcilier aquaculture et environnement qu’un groupe d’experts internationaux se sont réunis le 24 et 25 juin dernier à la Maison des Océans, sous l’égide de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature).
 
Ces experts ont identifié des stratégies possibles de gestion afin de développer les interactions et les synergies positives entre l’aquaculture et les aires marines protégées.

Les résultats de cet atelier ont été présentés le vendredi 26 juin 2015 à S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et aux participants de la 6ème édition de la Monaco Blue Initiative, consacrée cette année à l’aquaculture durable. 
Retour accueilRetour accueil
1436190091 musee zoomCliquez sur l'image pour agrandir
  • 1436190091 musee1436190091 musee
  • 1436190111 musee1436190111 musee